Menu

la compagnie CHATHA

La compagnie CHATHA qui signifie « une danse » a été créée en 2005. Suite à l’invitation de créer à la Biennale de la Danse de Lyon 2006, les chorégraphes Aicha M’Barek et Hafiz Dhaou ont déposé leurs valises à Lyon et y ont installé la cie

Depuis sa création, CHATHA est soutenue pour ses projets de création, de résidence par la DRAC et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
A ce jour, la compagnie bénéficie de l’aide de la DRAC au titre de “l’aide à la structuration” pour la 6ème année consécutive et tout dernièrement la labélisation en tant que compagnie Auvergne-Rhône-Alpes pour une durée de trois années.

La compagnie CHATHA est aussi soutenue par la Ville de Lyon, l’institut Français à Paris pour ses tournées à l ‘étranger ainsi que par l’ONDA qui soutien tous ses projets en diffusion en France.

La compagnie s'est entourée d'une vingtaine de collaborateurs : danseurs interprètes, régisseurs, éclairagiste, Illustrateur, vidéaste, plasticien, comédien, musiciens, adminstrateurs... dont une dizaine les accompagnent depuis presque treize ans. La compagnie CHATHA porte le travail et les projets singuliers des auteurs, chorégraphes et interprètes Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou qui créent et diffusent leurs œuvres en France et à l’international.

 

Le travail de Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou s’articule autour de plusieurs axes : -L’écriture, la création et la diffusion de spectacles de danse dans lesquels la composition et la corporalité s’articulent dans un soucis de renouvellement de l'écriture chorégraphique contemporaine.

Le monde contemporain dans lequel évoluent les deux chorégraphes et les interrogations qu'il suscite sont au coeur de ce travail de création. Autant de thématiques qui mettent en lien l'individu et ses convictions les plus intimes avec l'autre et sa différence. Il s'agit d'un travail "engagé".

La création chorégraphique est toujours en lien avec une interdisciplinarité : vidéo, musique live, installations et débats font partie intégrante de ces créations.

Donner un sens à l'acte artistique à travers la danse en prolongeant les interrogations soulevées par les oeuvres. En développant des projets immersifs en direction des publics, notamment par l'engagement des corps, et leur "inter-réaction"  avec d'autres langages artistiques en lien avec les pratiques culturelles des publics.

Phot Aicha M'barek CHATHA chatha portrait  Christophe Péan

Aïcha M'Barek

En 1995 – 1996, sa rencontre avec Fadhel Jaïbi (metteur en scène, réalisateur, auteur – Fondateur du Nouveau Théâtre Tunisien et Directeur du Théâtre National Tunisien) à Tunis lors d’un stage marquera son parcours.

En 2001, elle créée au CNDC d’Angers le quatuor Essanaï (le créateur).

En 2002, elle crée le solo Le Télégramme, qui puise ses sources dans l’Amant de Marguerite Duras , obtient mention Bien du jury du CNDC d’Angers.

En 2005, elle danse dans le spectacle Temps de feu de la compagnie Anouskan, dirigée par la chorégraphe Sophie Tabakov.

En 2005 elle obtien  un Master des Métiers des Arts et de la Culture (IUP/Université Lyon 2).

Hafiz Dhaou

En 2001, il créé au CNDC d’Angers le quatuor Inta Omri (tu es ma vie), hymne à la diva Om Kalhtoum.

En 2002, il crée le solo Zenzena (le cachot).

De 2003 à 2004, il intègre la formation EX.E.R.CE à Montpellier, dirigée par Mathilde Monnier.

En 2003, il danse pour Abou Lagraa dans Cutting  et dans Où Transe.

En 2005, il est danseur associé au CCN de Caen dirigé par Héla Fattoumi et Eric Lamoureux. Il dansera dans leurs pièces : La Madda, Pièze, La danse de pièze et 1000 départs de muscles.